Vérifications utiles avant renvoi d’un produit

A faire avec le thérapeute ou la sage-femme

STIMULATION ELECTRIQUE

1. Problèmes liés au courant et à l’écoute du patient

En stimulation vaginale, lors du passage du courant, il existe différentes sensations vécues par la patiente. 

Elles peuvent aider à définir si la stimulation est conforme à ce que l'on doit en attendre.

  • sensation de contraction, crampe, poussée vers l’arrière (rectum) : normal
    = sonde normalement positionnée sur les releveurs
  • sensation de picotements au passage du courant
    = intensité inférieure au seuil liminaire de la réponse contractile (monter l’intensité)
    = électrodes hors du champ du point moteur du muscle
  • sensations aiguës de brûlures avec douleurs possibles et contraction minime
    = muqueuse sensible, trop sèche, absence de lubrification
  • sensation douloureuse sans obtenir de contraction
    = signes possibles de dénervation si l'intensité dépasse 35 mA sans réponses motrices
  • sensations aiguës vers la région abdomino-pubienne
    = sonde insérée trop profondément dans le vagin (avec les sondes à bagues)
  • sensation de courant électrique vers l'entrée vulvaire et les grandes lèvres
    = sonde positionnée trop à l'extérieur entre pubo-rectal et bulbo-spongieux (avec les sondes à bagues)
  • l'intensité nécessaire est anormalement élevée (plus de 50 mA)
    = signe de souffrance neurogène périphérique totale s'il n'y a pas de réponse contractile
    = signe de dénervation périphérique partielle sensitive s'il y a une réponse musculaire

2. Problèmes liés au matériel

  • le patient ne sent rien lors de l'augmentation de l'intensité
    = la sonde n'est pas connectée à l'appareillage
    = la connexion est défectueuse
    = la connexion n'est pas assez enfoncée dans la fiche femelle
    = les fils du câble sont défectueux à l'entrée de la sonde
    = la sonde est défectueuse
    = la puissance en mA est insuffisante
    = la patiente est en post partum et en période d’allaitement
  • l'intensité passe d'une manière inconstante
    = problème de mauvais contact au niveau de la sonde
    = problème de mauvais contact au niveau des fils de la sonde
    = problème de mauvais contact au niveau des soudures d'électrodes

3. La sonde ne fonctionne pas, le client ne sent rien, l’appareil ne reconnaît pas la sonde

Après avoir vérifié tout ce qui précède, sortir la sonde, la rincer, la nettoyer, mettre un peu de gel dans la main, brancher la sonde ; serrer les doigts sur les électrodes, choisir une fréquence de 10 Hz, augmenter l’intensité…

➢ si vous ne sentez rien malgré le fait que vous remuiez le câble, alors la sonde est effectivement défectueuse,

➢ si vous sentez un picotement dans la main ça signifie que la sonde fonctionne et que le problème vient :

  • soit du manque de sensibilité de la patiente
  • soit de votre insertion pas suffisamment profonde des fiches

BIOFEEDBACK

1. Problèmes liés au tarage

Le signal n’est pas stable, il y a des pics de saturation et des chutes de la ligne des micro volts

  • Refaire un tarage

2. Problèmes liés à l’électrode de référence

  • Vérifier la qualité de l’électrode de référence
  • Nettoyer ou raser la peau sous l’électrode
  • Poser l’électrode sur un os

3. Problèmes d’enregistrement

  • La courbe n’est pas lisible (voir tarage)
  • La courbe n’est pas très stable, ou moins bonne que d’habitude (patiente en période hormonale, ou selles dans l’ampoule rectale)
  • La courbe est irrégulière (milieu vaginal pas assez humide, trop sec, hypohormonalisation)
  • La courbe est trop haute et sature (corriger et abaisser la valeur en microvolts de référence)